Rumble in Reyers – Catch à quatre à la casa kafka !

Les personnages : Joëlle Milquet, Didier Reynders, Elio Di Rupo et pour les Ecolo : Jean-Michel Javaux.

20h19 : c’est parti. François De Brigode annonce la séquence cadeaux de fin d’émission. Le tirage au sort désigne pour l’ordre de parole : Joëlle Milquet, Elio Di Rupo (avec son trademark noeud pap’ rouge), Jean-Michel Javaux (zonder kravaat) et Didier Reynders (cravate club).

20h23 : première question du public. Didier (non, pas Reynders) demande qu’on parle d’idées. Quelle drôle d’idée…

Joëlle Milquet (tailleur beige, mains en mode ventilateur, comme d’hab’) acquiesce. Tout le monde est partant pour une fête de l’esprit sans s’envoyer des Scuds sur la façade. Pour le moment, les griffes ne sont pas sorties.

Quel point est inacceptable dans les autres programmes ?

Joëlle Milquet ne veut pas qu’on libéralise (ahem) le cannabis. Elio Di Rupo prononce une demi-phrase et hop ! les premières étincelles volent. Ca va être une très longue période de formation de gouvernement… Didier Reynders n’est pas fan des syndicats. Un vrai scoop ! Jean-Michel Javaux n’est pas fan du volet environnement du programme libéral. 7993 bâtiments de l’état qui reste à auditer

Oulah ! François de Brigode n’a peur de rien, il parle de Charleroi…

Jean-Michel Javaux rappelle qu’on en arrive à adopter ce qu’Ecolo proposait en octobre 2006. Elio Di Rupo minimise. (Charleroi c’est 5% de la Wallonie). Joëlle Milquet engueule les autres partis qui n’ont pas bien rangé leur Charleroi et qui seront privés de dessert. Elio Di Rupo : « il y aura encore des rebondissements ». Il sait des trucs qu’on ne connaît pas encore ?

20h39 on passe au thème de l’emploi et on repasse une couche sur la promesse des 200 000 emplois de Guy Verhofstadt. Didier Reynders entonne un couplet à la gloire du travail manuel et des écoles techniques.

Ca ronronne, le débat est sur « cruise control ». Elio Di Rupo réclame plus de créateurs d’entreprise. On lui a donné le verre d’eau de Reynders ou quoi ?

20h48 Jean-Michel Javaux confesse son amour du Standard. une équipe qui joue notamment en rouge mais qui n’a pas gagné depuis…

20h50 61% des Belges sont favorables à un impôt sur la fortune. Didier Reynders voit ça comme une bonne nouvelle, il paraît que cette proportion diminue.*baille*

20h55 : deuxième question du public : Noël, de Silenrieux demande si on va créer un nouvel impôt. Il demande une réponse par oui ou non. Jean-Michel Javaux demande plus de taxes sur les comportements pollueurs. Joëlle Milquet propose une taxe sur le nucléaire et explose son temps de parole. Didier Reynders nous rappelle la notion de « pouvoir d’achat ». Tu n’es pas le seul à avoir un cerveau, Didier hein… Elio Di Rupo rappelle qu’il a eu ses 4,5% sur les soins de santé. Youpie. Et de s’attaquer aux bénéfices boursiers. Et un scud « informatique du ministère des Finances » dans le carré de service de Didier Reynders… qui monte au filet avec un document. Elio Di Rupo sort lui aussi un document. C’est clairement la « porte-documents » edition du Rumble in Reyers.

21h03 François de Brigode aborde le sujet du vote électronique et transitionne vers une question du public. Un luddite demande le retour au vote-papier. Elio Di Rupo demande qu’on puisse recompter les bulletins même un électeur carolo qui n’a pas fait de brillantes études. Paraît que les néerlandophones sont attachés au vote électronique. Sa solution : la lecture optique des bulletins. Jean-Michel Javaux est pour la consommation de bulletin en papier et contre le vote électronique. Joëlle Milquet n’a jamais été au pouvoir depuis le vote électronique, elle demande le retour au papier. Didier Reynders préconise l’émission d’un ticket de caisse.

21h09 question de Noël, de Waterloo, : what about la déontologie, les cumuls de mandat, etc. Elio Di Rupo défend le principe de la régionalisation. Jean-Michel Javaux est à une place inéligible. Il propose de coupler les fédérales et les régionales. Didier Reynders n’est pas complètement sûr que Big Loulou soit élu. Bonne ambiance au MR… Joëlle Milquet est d’accord le monsieur qui a posé la question. Scoop ! Benoit Lutgen vient de la société civile… Il faisait quoi son père déjà ? On parle des attrape-voix et personne ne parle de Florence Delvaux et Anne Reuter.

21h21 82% des répondeurs du sondage en ligne contre le cumul présidence de parti et portefeuille de minisss’

21h22 On n’a peur de rien, on parle des avions qui font du bruit.

21h27 le sexe linguistique du prochain locataire du Seize, une majorité de sans opinion dans le sondage en ligne

Voilà une question qu’elle est bonne : qu’est-ce qu’on lâche en échange d’un premier francophone ? pour Didier Reynders : rien sauf des ministères. Elio Di Rupo plaide pour sa chapelle. Jean-Michel Javaux n’est pas candidat premier ministre. Ce garçon manque d’ambitions… Joëlle Milquet préfère un francophone. C’est juste moi ou ça commence à sentir l’Olivier ?

Tiens un commentaire sur le blog de la RTBF

Accord passé entre les familles socialistes et chrétiennes,au sud et nord du pays…
Information donnée par VTM à 17.45 hrs et
la EEN de VRT à 18 hrs.
Qu’en est-il?

Joëlle Milquet veut bien rester dans l’opposition. Si vous aimez Joëlle Milquet, faites-lui plaisir, ne votez pas pour elle… D’ailleurs elle promet de s’opposer à des réformes institutionnelles. On fait un noeud pour lui rappeler dans trois mois ? Elio Di Rupo réclame un brevet de défendeur des droits des francophones.

21h38 : Sébastien d’Ecaussines s’interroge sur une scission de la Justice (merci de donner des idées à Leterme, Sébastien…) On lui répond « non » dans toutes les langues.

21h44 on s’embourbe dans le système électoral belge, sur les concessions à faire pour rentrer dans une coalition… Joëlle Milquet sort ses notes et monopolise le crachoir. Didier Reynders balance un Scud « madame Milquet vient sans doute de rentrer de l’étranger ». Didier Reynders en faveur de plus de proportionnalité.

On ferme : la minute de la fin. Une minute pour convaincre.

pourquoi voter Joëlle Milquet : parce que Elio Di Rupo et Didier Reynders s’envoie la vaisselle du ménage à la figure.
pourquoi voter Elio Di Rupo : nos ministres ne se sont pas fait piquer les doigts dans la caisse, on a un bon programme, on a des valeurs et je sais être convaincant en une minute
pourquoi voter Jean-Michel Javaux : rappelle que voter c’est bien, que les écolos c’est ceux ou y a marqué « écolo » dessus.
pourquoi voter Didier Reynders : tu as envie de payer plus d’impôt ? vote pour les autres m’fi. Ah oui ! Je ne suis pas séparatiste.

Séquence cadeau : Joëlle Milquet offre une boite verte dans laquelle il y a un coffret de « je joue à magicien » à Didier Reynders, Didier Reynders offre un bouquet (et un dîner en tête à tête ?) à Joëlle Milquet. Elio Di Rupo offre des tisanes calmantes à Didier Reynders. Le gourmand Elio Di Rupo offre du Marcolini à tout le monde et donc aussi à Jean-Michel Javaux qui n’a rien reçu. Le cadeau de Jean-Michel Javaux pour Joëlle Milquet : un livre pédagogique sur l’écologie et des fraises de Wépion bio qui ne sont pas venues en Belgique en avion.

This is the end. Rendez-vous dimanche pour le prochain épisode et le climax de fin de saison, suivi aussitôt par le lancement de la saison suivante…

From Diamant with Love : prégénérique

convocation

Les questions auxquelles la Belgique devrait commencer à avoir les réponses ce dimanche vers 18h :

1.Est-ce que la stratégie « on tire des missiles d’abord, on discute avec ce qui reste debout après » de Didier – moitié comptable, moitié cobra – Reynders a été productive ou contre-productive ?
2.Le PS a incontestablement été touché par une torpille nommée Van Cau. Au-dessus ou en-dessous de la ligne de flottaison ? La voie d’eau consécutive est-elle du genre à nécessiter un passage en cale sèche ou bien est-ce que le navire flotte encore, même s’il ne tient plus que par la peinture ?
3.La cheftaine de la patrouille des Joyeux Humanistes va -t- elle gagner le droit de distribuer des badges du Parfait Ministre Fédéral à des membres de sa joyeuses troupe ? Ou bien vont-ils tous et toutes repartir à pied, pour une longue marche, une fleur au chapeau, à la bouche une chanson, youkaïdi, youkaïda ? (si tu aimes être dans l’opposition au fédéral, tape dans les mains…)
4.Pour Ecolo, la métaphore qui s’impose est celle du trampoline : vont-ils toucher le centre du filet et rebondir bien haut jusqu’au pouvoir ou bien leur trampoline est-il en plomb ?
5…. par exemple parce que les bénéficiaires habituels des climats un peu poujadistes (messieurs bonjour, vous vous serez reconnus) bénéficieront – surprise ! – de cette drôle de campagne ou ce qui se passe dans le cabine des juges a plus d’importance que ce qui se passe dans les cabinets ministériels. L’extrême-droite francophone se déchire entre elle et n’est quasiment pas structurée. Et malgré ça elle grimpouille dans les sondages ? Vers un score à deux chiffres ? Ca serait peut-être un peu con, qu’un succès « carolo » leur donne je ne sais pas moi… ça commence à combien de députés un groupe parlementaire ?
6.Et au « Nord du pays », de l’autre côté du rideau de fer linguistique, en Flandre, dans cet endroit du globe qui fait, jusqu’à plus ample informé, toujours partie de la Belgique, quelle(s) famille(s) politiques vont sortir gagnantes dans les deux hémisphère de la Planète Belgique ? Est-ce que le Vlaams Belang acceptera de bien vouloir ne pas être le premier parti de Flandre encore 4 ans ? Est-ce que le CD & Va (je l’écris comme je veux…) va gagner le droit de réclamer la moitié du sparadrap et de l’élastique qui rattachent encore péniblement les deux moitiés de ce pays ? Et si oui, qui va financer la vaseline ?
7. ..But not least : est-ce qu’il y aura encore des élections législatives fédérales dans un pays appelé « Belgique » dans quatre ans ? Ou bien est-ce que… Rien que le fait que la quesion se pose est déjà un début de réponse…

Les réponses à toutes ces questions : ici même et ailleurs dans la journée de dimanche. Stay tuned.

Coalition of the voting

Dites je pense à ça… Pour les élections de dimanche prochain, je suppose que ça ne va pas être possible et pour celles dans quatre ans, ça risque de ne plus être la peine mais quand même, est-ce qu’on n’envisagerait de donner un bulletin supplémentaire à l’électeur fédéral belge ?

Ce bulletin porterait un texte du genre « Mevrouw, Mijnheer, à titre purement consultatif, pouvez-vous nous indiquer laquelle de ces coalitions vous souhaitez voir se former à l’issue de ces élections ».

Les cases à cocher seraient…

  • …cette bonne vieille rouge/romaine (avec la branlée carolo que le PS va prendre, cette option est peu probable, mais sait-on jamais).
  • …une bonne petite bleue/orange (Leterme/Reynders, donc… plus probable ?)
  • … une petite tripartite traditionnelle (les écolos pourraient s’en donner à coeur joie dans l’opposition)
  • … Violette II le retour (pas toi hein…)
  • … Arc-en-ciel, redux (on a si rarement l’occasion de rire quatre ans à gorge déployée…)
  • … L’Olivier, une variante de l’Arc-en-ciel qui laisserait les libéraux dans l’opposition. Peu probable, hein…
  • … une petite asymétrique avec des partis linguistiques flamands à bord, histoire d’assurer une bonne ambiance pendant le prochain DCC (Dialogue de Communauté à Communauté) ?

Et tant qu’on est dans les pronostics, c’est juste moi ou le fait que le sacre du Napoléon de Neuilly et de Navarre nous passionne plus que nos fédérales et le vent de poujadisme qui souffle de Charleroi va nous apporter un bon vieux dimanche électoral « noir » avec le rituel duplex catastrophé depuis l’hôtel de ville d’Anvers ?

Everybody needs Somebaudy