Harlequinades 2009 : "Souvenirs d'une nuit d'été" (1/12)

Livrer en un seul post une analyse des 12 chapitres de “Souvenir d’une nudité” heu… “Souvenir d’une nuit d’été” serait une faute bloggesque grave : d’une part parce que l’actualité ne se bouscule pas précisément au portillon, d’autre part parce que “Souvenir d’une nuit d’été” est vraiment très croustillant. Marie Ferrarella : bravo l’artiste, c’est du tout grand !

harlequinade-nuit-ete

Chapitre 1 :

Slade Garret, journaliste de guerre, ex-fumeur, a brusquement, comme le hasard fait bien les choses envie de revoir un coup d’un soir d’il y a… neuf mois. On n’est pas dans la collection “Superpapa” pour rien. Avant de sortir de sa voiture, il se la joue flash-back

* La première phrase :

Slade Garrett s’étira autant que le permettait l’exiguité de sa voiture et contempla d’un oeil perplexe l’édifice de béton et de verre qui surplombait le parking.”

* La meuf

Pour décrire la donzelle, la maison Ferrarella ne se moque pas de la clientèle : “Elle portait une robe du soir bleu nuit, dont l’étoffe légère épousait chaque courbe de sa longue silhouette. Le décolleté en coeur laissait deviner sans rien en montrer deux seins parfaits. La finesse de la taille, l’arrondi des hanches, le galbe du mollet atteignaient ce degré de perfection qui se rencontre plus souvent sous le ciseau d’un sculpteur que dans la nature”.

C’est marrant le choix des mots quand même : une étoffe qui “épouse”. Une façon d’annoncer le mariage en salle d’accouchement du chap… oups, j’ai failli l’écrire.

Mon lectorat féminin peut-il m’éclairer sur ce décolleté en coeur qui ne montre rien ? C’est mon niveau de testostérone qui m’aveugle ou c’est un oxymoron ?

* La nuit d’amour à la plage

Slade n’aurait jamais cru qu’une femme puisse avoir tant à offrir. Il avait découvert dans ses bras des nuances de plaisir infinies”. Plus bas, même page, retenez bien ce détail : “Après une nuit passée à faire l’amour et à ne s’arrêter que pour reprendre haleine, ils s’étaient quittés à l’aube, avec la certitude que ce qu’ils venaient de vivre allait devenir le joyau de leur mémoire”.

En vrac :

– Passons sur le “joyau de leur mémoire”, parce que des figures de style comme celle-là, il y en a toutes les trois pages.
– « Ne s’arrêter que pour reprendre haleine » A quand l’apparition du concept de période réfractaire dans la collection Harlequin voire dans la fiction tout court ?
– On est en 1996 (en 8 avant Facebook si vous préférez) mais au petit matin, ils se quittent sans se laisser de quoi se contacter ?
– Quelle cruauté pour la fidèle cliente qui achète son Harlequin en même temps que les Félix de son chat, son paquet de Saint-Michel sans filtre, ses douze bouteilles de Gordon pour le week-end et son billet Euromillions : elle est obligée de faire appel à son imagination pour les « nuances de plaisir infinies ». Ou bien, souhaitons-lui, à sa mémoire.

* La fin du chapitre :

L’infirmière ouvrit la porte de verre dépoli et disparut.”

(à suivre)

Work in progress / INUVDLB02

Après Corollaire Pas Dègueulasse, c’est Personnage Numéro Trois Pas Vilain (PNTPV) qui vient de faire son apparition.

– Avec trois personages INUVDLB présente une structure en triangle riche en possibilités narratives comme le sous-sol du Katanga.
– PNTPV va m’obliger à faire un peu de recherche sur le terrain avant de passer à l’écriture proprement dite

(to be continued)

Work in progress / INUVDLB01

C’est pas parce que les représentations de Ultime Niveau se passent bien que je vais m’en contenter. Pour la suivante j’ai déjà une idée dont je parlerai ici sans en parler.

Pourquoi ?

A chaque fois que j’ai commencé à écrire quelque chose et que, avant d’avoir fini, j’ai dit ou écrit “je suis en train d’écrire un truc et ça parle de…”, à chaque fois, chaque fois, chaque fois, l’inspiration a disparu comme un lapin dans un chapeau.

Mais sans soulever le couvercle, rien ne m’empêche de revenir à la démarche d’origine de ce blog et à partager un processus d’écriture avec le groupe.

Apprenez donc que non seulement j’ai en ma possession depuis quelques semaines Idée Numéro Un Vraiment De La Balle (INUVDLB pour les intimes), mais je suis désormais nanti depuis… il y a quelques minutes de Corollaire Pas Dégueulasse.

Une fois mise en présence de CPD, INUVDLD développe des petites bulles de potentiels narratifs et dramaturgiques au fond de son éprouvette. Le voyant de contrôle du dramatomètre a viré au rouge vif.

INUVDLD porte un label de qualité : c’est une idée qui m’est venue un soir au moment de l’endormissement et qui était encore là le lendemain aux réveils. Ces idées là en général…

(à suivre)

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!