Last night a Doré saved my life

Parfois il suffit de montrer une vidéo publiée sur youtube en mode « privé » à la bonne personne pour avoir en un seul coup la réponse à plusieurs milliers de questions.

Plus je lis ceci…

Je dépasse aisément toutes les limites quand je commence.
Je consomme énormément le but est de ressentir les choses.
Alors je dépasse et j’aime en faire des tonnes, ça irrite.
Les braves gens plein de raison qui respectent les limites.

…plus je me reconnais dans ces paroles et plus je préfère la définition mathématique de la limite :

Valeur vers laquelle tend une grandeur sans jamais l’atteindre

Là-dessus, on se ferait bien le clip du frère caché de Paul Magnette, non ?

Pour le plaisir et pour le jeu de mot qui donne son titre à ce post :

Jeff Bodart, Laurence et le Canadair

Bon ben… Le leader des Gangsters d’amour est parti, trop tôt, faire un hold-up au paradis. Je ne sais pas si je chantonnerai encore “Meurtre à Hawaii” dans les moments où la bande-son de ma vie réclame des cuivres sautillants et entraînants.

Toujours est-il qu’un beau jour, intrigué par les paroles de ”Canadair”, j’ai vérifié par mail s’il y avait un double sens à entendre dans :

Canadair mon dernier Canadair
Bientôt j’aurai largué l’eau rance
Qui s’endort vers l’étang de Berre
Pour vivre plus de transparence
Canadair mon vieux Canadair
Ce soir nous oublierons l’eau rance

La réponse de Jeff Bodart est arrivée assez rapidement. Je ne m’étais pas complètement trompé en entendant

Bientôt j’aurai largué Laurence

et

Ce soir nous oublierons Laurence

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!