dans Non classé

Forcément : ça va arriver…

Attention : possibilité d’épidémie langagière en fin d’après-midi.

Le mot « forcément » peut – forcément – se mettre à toutes les sauces, s’utiliser à tort et à travers, saupoudrer n’importe quelle phrase, un peu comme la neige artificielle en période de Noël (forcément).

Ce mot ne veut pas forcément dire grand’chose alors forcément, il n’y a aucune raison de se gêner.

« Pas forcément » c’est une façon élégante de ni oui ni non ni peut-être. On se demande forcément ce qui empêche le mot « forcément » de devenir cool, branché, bath, bref, de devenir le nouveau « tout à fait ». Dans une époque où la force quitte peu à peu le monde occidental pour aller construire des grattes-ciel à Shangaï, le wishful thinking va forcément pousser à répandre cette notion de force (forcément en train de se perdre) sur toutes les formes de discours.

Forcément, ça va arriver…

Ecrire un Commentaire

Commenter

  1. C’est clair, quoi. La problématique au niveau des tics de langage doit être solutionnée avant qu’elle ne devienne sociétale. C’est significatif d’une époque.