dans Non classé

Dvorak, me voila !

post-it yourself dvorak

Ceci est le clavier avec lequel je rédige ce post. Ca n’est pas de la tarte de repartir à zéro à la redécouverte de mon clavier. Mais ce passage à la disposition Dvorak est la chance d’apprendre à taper sans regarder le clavier.

Je trouve illogique que mon activité soit l’écriture et que je ne maitrise pas l’instrument à 100%. A premiere vue, la disposition des touches est effectivement plus logique. Mon nouvel ami Klavaro et moi-même allons passer beaucoup de temps ensemble dans les jours qui viennent. Il y a toute la mémoire musculaire de l’azerty à oublier.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Bon sang, quel courage de passer par là !
    et comment feras-tu quand tu seras bien habitué à ton clavier Dvorak et qu’il faudra utiliser l’horrible Azerty des copains ??

  2. et bien moi je dis bravo et quand-même bon courage parce que ça risque d’être pas facile au début. mais c’est un investissement pour ta productivité future, à priori 🙂

  3. @ Marievh: il paraît qu’avec MacOS X, le clavier Dvorak est intégré, faut aller l’activer dans les préférences systèmes/clavier et choisir « changer type de clavier », Dvorak devrait être dans la liste. Après faut bricoler (ou acheter) de petites étiquettes à mettre sur les touches de ton clavier.
    Mais sur mon MacBook ça marche pô, sans doute parce que le clavier fait partie de la machine.